La kinésithérapie, considérée comme une discipline paramédicale peut intervenir à titre préventif ou thérapeutique. Son principal objectif est de soulager les affections locomotrices, neurologiques et respiratoires des patients grâce à des mouvements actifs ou des gestes passifs. Qu’y a-t-il à savoir sur le sujet ? Et à qui s’adresse-t-elle ?

Les techniques passives

Différentes techniques sont utilisées en kinésithérapie afin de fournir des soins adaptés à chaque trouble et problème rencontré par le patient. La kinésithérapie passive consiste à prodiguer des soins à l’individu grâce à des techniques comme les massages, les étirements musculaires ou encore la mobilisation des articulations avec des tractions. L’objectif de la technique passive est de redonner de l’élasticité aux muscles tout en améliorant la mobilité musculaire.

Le kinésithérapeute emploi donc ces techniques afin de soulager les affections liées à l’articulation et la musculation de son patient. Dans le cadre du traitement de certaines maladies neurologiques, la kinésithérapie permet également de supprimer les raideurs musculaires du patient ou encore lutter contre une déformation de l’ensemble de sa structure.

Les techniques dites passives

La kinésithérapie utilise aussi des techniques passives, très différentes des pratiques passives, pour soigner un patient. Durant ce traitement, le kinésithérapeute propose des exercices manuels ou musculaires à son patient pour favoriser sa rééducation. Cette technique implique un travail individuel du patient afin d’obtenir sa guérison grâce aux exercices donnés.

Pour optimiser les résultats, le praticien peut aussi recommander l’utilisation d’équipement pour le travail physique comme les appareils pour la gymnastique, les machines de suspension ou encore les séances dans un bassin. Utilisée principalement dans le cadre d’une rééducation, la kinésithérapie permet notamment d’améliorer l’équilibre, la posture tout en réduisant l’instabilité musculaire, après une entorse par exemple.

À qui s’adresse la kinésithérapie ?

Pratique de plus en plus utilisée non seulement dans le domaine sportif de haut niveau, mais aussi le sport de loisir, la kinésithérapie peut être adaptée à tous les patients de tout âge ; des enfants aux séniors, en passant par les adultes et les adolescents. Elle est cependant de plus en plus centrée sur l’exercice physique et la rééducation en raison du vieillissement de la population.

Les principaux motifs de consultation d’un kinésithérapeute sont divers :

  • Après une fracture
  • Scoliose
  • Douleurs lombaires
  • Arthrose et rhumatisme
  • Maladie neurologique (hémiplégie ou paraplégie)
  • Affections respiratoires (difficulté respiratoire ou bronchite chronique)
  • Affections urologiques, gynécologiques (post-partum), cardiologiques (rééducation après infarctus, etc.)

La consultation peut être prodiguée dans un hôpital, un cabinet de rééducation, un centre de cure thermale ou un centre sportif.